• Accueil
  • > La Grue dans les Landes de Gascogne
La Grue dans les Landes de Gascogne

Landes et zones humides : des espaces privilégiés de dortoirs pour la Grue cendrée.

Les landes rases de la région ont offert au moins jusqu’à la fin du XIX siècle de grands espaces propices au stationnement des Grues cendrées en cours de migration. Sans pouvoir l’évaluer, l’hivernage d’effectifs importants d’oiseaux s’opérait sur les landes rases humides et les zones associées de marais et de vastes lagunes. Félix Arnaudin en témoigne.

Ces milieux, particulièrement emblématiques de la région, ont subi une très forte régression à partir du XIXème suite au drainage et au boisement généralisé des landes.

On les retrouve aujourd’hui au niveau des sites de la défense nationale (camp militaire, terrain d’essais du CEA). Ils sont présents également au niveau de la périphérie de certaines zones humides littorales (Réserve de Cousseau) ou de marais intérieurs et lagunes landaises au sein du massif forestier. Il sont présents à l’état fragmentaire et généralement appauvri, au niveau de biotopes secondaires sur l’ensemble du territoire : pare feux, dessous de lignes électriques, bords de route.

L’espace des anciennes mines de lignite d’Arjuzanx représente un ensemble de premier ordre pour le stationnement des Grues cendrées en restant un site aménagé récemment. Ce sont ici les orientations de gestion vers la création de plan d’eau et d’espaces de quiétude qui sont déterminants pour l’espèce.