Des milieux propices à l’accueil des grandes migratrices