Rencontre du Réseau Agruetourisme au PNR

En cet après-midi du 3 février, le Parc naturel régional des Landes de Gascogne a donné rendez-vous aux acteurs du réseau agruetourisme.
L’enjeu de ce réseau est de valoriser l’offre touristique responsable qui existe autour de cette filière identitaire du territoire que représentent les Grues cendrées en hivernage.


L’objectif de cette demie-journée est de renforcer le réseau déjà existant en proposant, en première partie, une présentation des actualités de la filière et notamment autour de l’oiseau et de son implantation dans les Landes de Gascogne, territoire allant du nord au sud, de la réserve de Cousseau en Gironde jusqu’au nord des Pyrénées atlantiques (‘Plateau landais’).
Quatre ornithologues et garde-nature étaient présents pour présenter les fruits de leur travail aux prestataires touristiques et représentants d’offices de tourisme présents à ce rendez-vous.
Le suivi scientifique qu’ils réalisent s’intègre aux données fournies par les autres membres du Réseau Grus Gascogna, qui tous les mois procèdent au comptage exhaustif de chaque individu rentrant aux dortoirs.
Effectivement, les Grues cendrées passent la nuit à l’abri dans des zones humides, essentiellement des lagunes, ces grandes étendues d’eau où elles se prémunissent des prédateurs, essentiellement les renards et autres rapaces (Pygargue à queue blanche).
Cette année le réseau Grus Gascogna a comptabilisé 52 558 Grues sur le ’plateau landais’, ce qui place l’année 2020 dans la moyenne des dix dernières années en terme d’hivernage des Grues cendrées. L’année passée ce sont près de 71 000 Grues qui avaient posé leur valise en terre gasconne.
Le comptage de référence est le mois de janvier qui est aussi le mois de l’apogée de l’hivernage, où la concentration des individus est la plus forte. Ces comptages annuels concourent à la préservation de l’espèce. Les curieux de nature peuvent aussi accompagner ces ornithologues qui proposent certaines sorties-comptage aux visiteurs, comme à la réserve d’Arjuzanx.


Dans un second temps, a été abordé la valorisation responsable de l’hivernage de la Grue cendrée dans les Landes de Gascogne. L’objectif étant de développer un réseau de lieux-ressources pour proposer des rencontres respectueuses avec les oiseaux. Cette réflexion s’appuie sur une approche marketing des clientèles ornitho identifiées par les prestataires touristiques et les animateurs-nature du territoire, en vue de proposer une offre adaptée en fonction des besoins et attentes des clientèles repérées par ces professionnels de l’ornitourisme.
Enfin, le Parc a rappelé l’importance de se fédérer autour d’engagements responsables et de s’appuyer sur des outils de communication partagés.


Comme il n’y a pas de meilleure formation que la pratique, les membres du réseau se sont rendus sur le terrain, au marais du Platiet, en deuxième partie de la journée. Munis de lunettes et de jumelles d’observation, ils ont pu observer les Grues sur les zones de gagnage, où elles s’alimentent en journée.
Cette pause en bordure de champs a été l’occasion de rappeler quelques clés d’observations discrètes. Les véhicules ont stationné à l’abri d’un silo et les observateurs, situés à contre-jour, ont pu contempler les Grues sur fond de forêt et capter même les premiers mouvements de parades nuptiales.


Puis c’est la directrice de la réserve d’Arjuzanx qui a conduit le groupe jusqu’à la Tour pour observer le retour des Grues au dortoir de la réserve, tout en apportant de nombreux éléments de connaissance au cours de la séance d’observation.
Le spectacle a été incessant, les vols se succédant pendant deux heures et se détachant comme des ombres chinoises sur un soleil couchant d’une soirée magnifique.


Pour rappel, tout prestataire touristique souhaitant faire partie de ce réseau doit impérativement intégrer la démarche d’engagement en écotourisme proposée par le PNR, en intégrant le Cercle des Imaginaterres (réseau restructuré des acteurs engagés dans l’écotourisme et porté par le PNR).


L’ensemble du réseau vous donne rendez-vous à l’automne 2020 pour de nouvelles escapades éco-positives au royaume de la Grue cendrée !