• Accueil
  • > Prochains RDV
  • > Halte migratoire ou ancrage pour la saison hivernale ... les Landes de Gascogne demeurent une région d’accueil des Grues européennes
Halte migratoire ou ancrage pour la saison hivernale ... les Landes de Gascogne demeurent une région d’accueil des Grues européennes

Les 10 et 11 février derniers, les membres du réseau Grus Gascogna ont recensé :
à Captieux : 4 226 Grues
RNN Cousseau : 5 203
Site de « Lesgau » à St Martin de Seignanx (FDC40) : 2 489
RNN du Marais d’Orx : 1 016
et Site du CEA à Saugnacq et Muret/Lugos : 1 203
Cette année, face à un hiver doux, les 52 558 Grues n’ont pas tardé à remonter assez tôt (dès janvier) vers l’Europe du Nord pour la nidification annuelle.
Nous leur souhaitons une bonne route !


Les 13-14 janvier, à proximité des zones de dortoirs, les données chiffrées révèlent 52 558 Grues dont :
Captieux : 13 065 oiseaux
Site de « Lesgau » à St Martin de Seignanx :3250
RN Arjuzanx : 19 387
RNN Cousseau :7 357
RNN du Marais d’Orx : 1184
Lagune de la Roustouse à Losse : 830
Marais du Parias à Callen : 71
Site du CEA à Saugnacq et Muret/Lugos : 1 121
enfin, Lagune de Latapy à Vert : 1944 Grues cendrées ; marais du Piat à Garein : 24 et marais de l’Anguille : 4325


Merci à tous les acteurs du réseau Grus Gascogna pour la réalisation de ces comptages qui permettent d’évaluer au mieux l’hivernage des individus dans le Sud-Ouest, majoritairement dans les Landes de Gascogne. Ces suivis chiffrés participent aux actions de préservation de l’espèce sur notre territoire.


A la mi-décembre, le comptage sur les zones de dortoirs recense 20 500 Grues et 37 500 sur les zones d’alimentation (gagnage) à l’échelle du Sud-Ouest (Landes, Gironde, Pyrénées Atlantique) majoritairement sur le territoire des Landes de Gascogne.
Ce lundi 16 décembre, côté girondin, sur la réserve de Cousseau on a dénombré 6425 Grues, et 7813 au Camp du Poteau de Captieux.
Pour la partie landaise : le comptage fait état de 1591 Grues à Lugos/Le muret, de 1034 à la réserve naturelle du Marais d’Orx et enfin de 3440 oiseaux à la réserve d’Arjuzanx.


La répartition des Grues reprend ses formes plus habituelles, à savoir des lieux pour se nourrir et des lieux pour dormir différents.
De ce fait, à la Réserve d’Arjuzanx les Grues se comptent à nouveau par milliers : 17 769 le 5 décembre, bien que des dortoirs extérieurs à la Réserve soient encore utilisés.
Le 2 décembre, c’est 6 876 grues comptabilisée à la Réserve de Cousseau.


En raison des fortes pluies ces dernières semaines la majorité des Grues restent dormir dans les champs inondés, où elles trouvent un lieu pour dormir et un lieu pour se restaurer : les champs aux alentours que l’on appelle les ’zones de gagnage’.
Les données que l’on vous présente ne sont donc pas exhaustives pour les comptages réalisés par les ornithologues de la région (départements 33 & 40), puisque beaucoup de Grues restent dans les zones de gagnage : les champs inondés où elles trouvent leur alimentation et désormais leur dortoir, pour passer la nuit à l’abri des prédateurs environnants.


Les comptages qui suivent ont été réalisés sur les dortoirs. La particularité météorologique, à savoir les fortes pluies de cet automne révèlent des chiffres moindres comparés à l’année passée où les Grues étaient beaucoup plus nombreuses à regagner leur dortoir pour la nuit.


Lors du deuxième comptage de la saison, les 18&19 novembre, seules 139 Grues ont été comptées sur les dortoirs de la réserve d’Arjuzanx ; on considère pourtant qu’environ 30 000 Grues résident à proximité d’Arjuzanx.
Au camp du poteau de Captieux, le deuxième comptage de la saison laisse apparaitre plus de 4522 Grues. Les pluies de ce mois de novembre ont fait au moins quelques heureuses !
Réserve nationale naturelle de l’étang de Cousseau : 4630 Grues
Site de la réserve naturelle du Marais d’Orx : 404 Grues
Site du CEA à Lugos/Le Muret : 578 Grues
Réserve de LESGAU avec 523 Grues


Au niveau national, le 3 novembre, les bénévoles de la LPO Champagne-Ardenne ont comptabilisé 268 120 Grues au lac du Der.


A la réserve d’Arjuzanx, du 24 au 25 octobre, on est passés de 106 à 5495 Grues puis le 31 octobre, à 2725 Grues.
Les chiffres sont très fluctuants, beaucoup franchissent ensuite la barrière pyrénéenne et ne font encore qu’une halte...


Le 23 octobre, 103 Grues ont été comptabilisées à la réserve de Cousseau
Du 22 au 23, dans la nuit, ce sont près de 200 Grues qui ont été comptées à la lagune de Latapy
Des départs massifs proviennent du Lac du Der avec des Grues observées en migration en Limousin, Yonne et Dordogne.
Certaines font halte chez nous, d’autres s’y installeront pour l’hivernage.


Au niveau européen, le 12 octobre de nombreux mouvements migratoires ont été observés en Europe du nord : Pologne, Allemagne, mais aussi en France, au lac de Der, où plus de 45 000 Grues ont été recensées...


Le 11 septembre 2019, trois Grues cendrées ont fait halte à la Réserve d’Arjuzanx avant de reprendre leur route pour le sud de l’Europe.


Au 10 septembre, ce sont 25 Grues qui ont été aperçues dans le nord de l’Espagne.


Consultez ce site pour voir l’évolution en temps réel de l’arrivée des Dames grises de Gascogne...